Notre compte rendu du Conseil Municipal du 10 Décembre 2019

Notre compte rendu du Conseil Municipal du 10 Décembre 2019

Excusez-nous si les propos sont parfois confus. On vous les livre comme on les a reçus au conseil …. dans leur jus. Ce compte-rendu n’a pas vocation à remplacer celui du maire.

Les conseillers de la majorité étaient présents à l’exception d’Olivier MOUILLET qui avait donné pouvoir à Éric Cloarec.

Le maire ouvre la séance par l’approbation du dernier compte rendu, pas un mot, ils votent tous comme un seul homme.

Le maire fait lecture de la lettre de démission des 5 conseillers de l’opposition, précisant que celle de Marc Mourlon est arrivée en retard car oubliée au fond de la sacoche du facteur. (Sans commentaire)

Le maire précise qu’il répondra au courrier de Danielle Lenoble qu’elle lui a remis le 26/11/19 lors de l’avant dernier conseil car il vient seulement de le découvrir. Pas pressé Mr le maire.

Le maire précise que comme il reste plus de 50% des conseillers élus et que nous sommes dans la dernière année de mandature, il n’y a pas obligation de faire des élections.

Recensement de la population à compter de début janvier 2020, la dotation forfaitaire diminue, elle sera de 1051.00 euros, internet en serait la cause.

Les deux sœurs Chaumette sont retenues pour cette mission.

Le maire annonce la création d’un poste d’adjoint administratif 2ème classe (35 heures) qui sera occupé par la secrétaire actuellement en place, mais à temps plein.

Le maire annonce l’achat d’un défibrillateur cardiaque qui sera implanté dans le sas d’entrée de la salle des fêtes (opération de concert avec la Comcom (1097.30 € HT), en espérant que lors des manifestations festives les jeunes ne le dégraderont pas. La confiance règne !

Points sur les travaux

Chouvy sera fait sur réserve foncière, la vente n’est pas encore passée.

Le centre d’exploitation qui était menacé est maintenant sauvé car la majorité tenace a fait son maximum auprès du Conseil Départemental, il y maintenant 5 agents plus 1 chef qui sera nommé au printemps. Remerciements au Président du Conseil général. Les lauriers ne sont pas chers.

La plateforme ne doit pas être oubliée car elle pourra servir de stockage au syndicat mais aussi pourra accueillir diverses manifestations (un rappel au sujet de la construction d’un bâtiment pour la chasse dont le CU a déjà été accepté, sans autre précision).

Les travaux de voirie réalisés pour un montant de 140.000,00€ avec 30% de subvention de DETR

Pas de bâtiment d’accueil cette année, la subvention du programme voirie pourrait atteindre 55%

Le maire rend hommage au travail réalisé par les employés communaux qui font un travail remarquable au service de tous.

Le maire rappelle qu’il a engagé la chasse aux fuites car les gens ne se soucient pas de leur consommation d’eau, en exemple, il cite Mr Pascal LEONARD qui malgré une remise de 2000€ sur sa facture, n’a même pas daigné remercier la Commune. En conséquence, à l’avenir il y aura de possibles sanctions pour les étourdis.

Mr. Jay « coucherait » les poteaux de clôture autour du captage et aurait réalisé une vente anormale selon les dires du maire.

Les travaux de mise en conformité sont terminés, il y a environ 80.000 € à récupérer avec il sera fait les travaux sur le captage sur le réseau et les canalisations.

Etudes patrimoniales, il faut réaliser deux dossiers complémentaires à celui de 91/92, le maire recherche des subventions, on pourrait obtenir 80% entre le département et l’agence de l’eau.

Il est toujours question de la source d’Éric Cloarec et de forages de la nappe à proximité de l’étang de Chancelade, d’où l’intérêt d’être propriétaire de l’étang. Mr le Maire ne perd pas une occasion !

La voirie forestière :

Les travaux subventionnés à 80% sont terminés, 8 à 10.000 mm3 de bois sortis, faudra réaliser les 2èmes et 3èmes tranches dans les prochaines années, le maire précise que l’on ne pourra pas lui reprocher de n’avoir rien sauf à Fournol, mais on ne peut tout faire en même temps.

Le maire annonce l’achat d’un camion IVECO orange pour Benoit.

Le broyeur est en commande

Les jeux pour enfants sont arrivés, ils seront installés prochainement.

Affaires en cours :

Il y un recours de Mr. Jay sur le captage aux Sanciaux, le maire précise que ce dernier à effectuer du déboisement et du débroussaillage sans autorisation.

L’arrêté déposé par le maire concernant la zone de chasse autour de l’étang de Chancelade fait l’objet d’un recours auprès du Tribunal Administratif par la société du « Champ des pierres ».

Chancelade :

La vente des cartes s’approche des 45.000€, les ressources auraient presque triplées selon monsieur le maire.

Concernant le bail, tous les documents concernant les terrains, les bâtiments et tout le reste étaient à disposition à la Mairie, il n’y avait qu’à aller les consulter et toc ! pour les démissionnaires.

Un recours des propriétaires, concernant l’arrêté de mise en conformité est donc en cours, pas de nouvelle supplémentaire à ce sujet.

Les travaux prévus par l’arrêté, dont la réalisation d’un moine, peuvent se discuter ainsi que les autres prescriptions, le maire se fait fort de ne réaliser qu’un minimum de ce qui est requis, en se basant sur un devis réalisé pour un autre étang,  (Tout est bon à prendre quand cela l’arrange et l’espoir fait vivre !).

Le compromis pour l’achat de Chancelade n’est pas encore signé.

L’action des opposants ne fait que faire prendre des risques car à force de faire repousser l’achat par leurs actions de contestations et de demandes de précisions, Mr. JAMET qui est bien vieux (97 ans) pourrait mourir et alors, il serait plus compliqué d’acheter. Mr le maire est très morbide en ce moment.

Les domaines doivent refaire une estimation sur la valeur de Chancelade, ils viennent le mardi 17 janvier 2020 et après cela et le vote d’une nouvelle délibération, la signature du compromis de vente pourrait avoir lieu le 20 janvier 2020, toujours actif monsieur le maire !

Le maire attend la réponse du FEDER cette semaine ou semaine prochaine

Le montant de l’achat se porte à 1.012.000,00 euros (soit plus d’un million d’euros pour ceux que les chiffres rebutent) sans les travaux prévus par le décret.

Concernant les travaux à réaliser (prévus au décret pour un montant qui pourrait atteindre les 300.000 € selon des personnes compétentes), monsieur le maire rappelle qu’ils sont à la charge du locataire et il s’étonne que les conseillers de l’opposition ne soient pas au courant car ils possédaient cette information depuis longtemps ! c’est à peine croyable une telle ignorance ! 

Les subventions attendues se décomposent comme suit :

  • 250.000,00 euros de la Région (ils seraient acquis)
  • 500.000,00 euros du FEDER (organisme européen), eux ne sont toujours pas acquis, ils pourraient arriver avec les dindes lors de la foire ou bien après avec le père noël ou les rois mages, on ne sait pas.
  • On ne parle pas du Département ?

Une nouvelle délibération pour la signature du compromis est soumise au vote, adoptée à l’unanimité des majoritaires. Et toujours pas mal aux bras nos élus majoritaires !

Selon le maire, les travaux pour la réalisation du moine seraient d’environ 30.000,00 euros auxquels, il faudra ajouter là aussi environ 11.000,00 euros pour le re jointement du mur.

La pelle meunière ce serait bon, le déversoir d’orage aussi. Donc tout va bien.

En ce qui concerne la surveillance de l’état de l’étang, les agents communaux surveillent tous les jours le niveau de l’eau et peuvent rendre compte aux demandes des organismes.

Les autres travaux, toujours selon le maire, seraient à la charge du Département.

Les rentrées d’argent (Chancelade + Persat) = 57.500,00 euros

Cette somme comprend la vente des cartes, la location des Persat, la vente de poisson.

Monsieur le maire ne nous dit pas combien cela coûte (Travaux, salaires des employés, impôts et taxes), on pourrait avoir l’impression que le premier magistrat de la Commune confond recettes et bénéfices !

De plus si l’achat se fait, il faudra embaucher un salarié de plus pour s’occuper de la gestion du site. Encore une dépense non chiffrée dans le projet.

Là encore, on ne parle pas du coût ajouté. On peut l’estimer charges comprises à 25.000,00 euros/an

Bruits de couloir :

Certains bruits de couloir avanceraient qu’un gros organisme serait à l’affût pour acheter Chancelade et il nous obligerait à réaliser les travaux s’ils arrivent à conclure avant nous, les petits Chinois seraient donc là dixit Mr le maire.

Mr. Le maire précise que le bail court jusqu’en 2026, il s’est ensuite égaré dans sa barbe, disant qu’il n’y aurait pas de passe-droit, car ce n’était pas dans ses façons de faire, comprenne qui voudra. 

Il a dit aussi qu’il avait les noms de ceux ou celles qui lui mettaient des bâtons dans les roues, attention le maire menace !!! mais il ne les donnera pas lors de ce Conseil, ouf on est sauvé !

L’enduro des carpistes demande pour la prochaine fois, une durée de 96 heures du 10 au 14 juillet 2020.

En parallèle, Ils se proposent de faire un empoissonnement à hauteur de 500 euros.

Sur Facebook, le jeune garde pêche de Chancelade, met en avant les travaux effectués par la mairie pour les postes des carpistes, alors que selon certains, ceux sont les adhérents du club qui ont beaucoup fait et que la mairie s’approprie leur travail.

Une délibération est votée pour arrêter le cours du poisson à 2,60 euros du kilo pour les gardons et tanches.

Concernant le restaurant dit « chez Blanchon » :

Le maire fait voter une délibération pour refaire la même proposition au SMAF qu’en 2015.

Les gîtes :

Ils ont rapporté 10.000 euros, mais combien ont-ils coûtés, on ne nous le dit pas.

Les ambitions et rêves, et si ça pouvait être vrai !

Monsieur le maire prévoit un rapport de Chancelade d’environ 300.000,00 euros par an dans l’avenir.

La construction de 10 gîtes autour de l’étang serait d’un gros rapport, car ils seraient selon le maire, loués 365 jours sur 365 !!!

Maison de retraite :

Un projet d’amélioration est en cours d’études, c’est madame la Directrice qui s’en occupe, monsieur le maire n’en parlera donc pas.

Eau à Vergheadet : Le compte rendu de la réunion avec le sous-préfet est arrivé

Le sous-Préfet a dit qu’il n’y pouvait rien, c’est une affaire entre monsieur Berger et la Commune, il est propriétaire.

La Commune souhaiterait récupérer la situation, un nouveau réseau coûterait 4000 euros à chaque habitant concerné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*