Bilan 2018 de l’étang de Chancelade

Le bail de l’étang de Chancelade : 10 ans de déficit

Ces tableaux représentent le bilan de la location par la commune de Charensat de l’étang privé
de Chancelade depuis 2009. Le bilan porte uniquement sur les frais de fonctionnement et sans
tenir compte non plus des charges patronales.
On constate que la moyenne sur les 10 dernières années des frais annuels est d’environ 50 000€
et le déficit moyen de 25 000€. 2018 est une année totalement représentative de cette moyenne .
On a donc atteint une certaine vitesse de croisière.
De 2008 à 2018, nous avons dépensé environ 500 000€ de frais, ce qui porte le déficit de l’étang
à 250 000 € depuis le début du bail. Imaginons les améliorations qui auraient pu être apportées à notre commune avec une telle somme sans compter que le budget investissement sur Chancelade n’est pas du tout pris en compte dans cette étude.
Le bilan de Chancelade est très déficitaire ainsi que nous le disons depuis des années, contredits
jusqu’à présent par le maire qui assurait le contraire.
Pour autant ce n’est pas le fait du déficit qui pose problème, car s’il profitait à toute la population, il pourrait se justifier comme d’autres actions qui n’apporte pas un bénéfice financier direct, mais apporte un service : école, routes… On se demande encore où est l’intérêt général des Charensatois dans cette location.
Car on compte sur les doigts de la main les habitants de Charensat possédant une carte de pêche
annuelle et qui prennent plaisir à pêcher dans l’étang. Dans le cas présent, le déficit, couvert par les impôts des administrés de Charensat puisqu’il est géré dans le budget général de la commune permet de satisfaire des pêcheurs pour la plupart extérieurs à la population de Charensat. La pêche serait-elle moins agréable si l’étang restait une propriété privée comme depuis l’origine ?
Depuis le début de la location, cette activité est déficitaire. Il faudrait vendre pour au moins 45000€ de cartes de pêche pour équilibrer rien que les dépenses de fonctionnement.
Avec un bilan financier si négatif, il faut donc se poser la question de l’intérêt de l’achat de l’étang de Chancelade (1 000 000€ ) avec de tels coûts de fonctionnement et les sommes restant à investir qui s’annoncent colossales.
Rien ne change donc, malgré les avertissements, les comptes preuves à l’appui. L’ignorance de la situation ne pourra pas être invoquée comme excuse de mauvaise gestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*